Sandra Cohen : une femme pleine d’idées !

La jeune femme brune entre dans le bureau de Mode Digital, dans l’hôtel d’entreprises du 3 rue Saint Nicolas.
Sandra Cohen, 34 ans est la créatrice de Pipoldoo, réseau social mis en ligne depuis 2 mois.

« Le concept m’est venu parce que je faisais des travaux chez moi et que je cherchais des idées sur Internet. Mais le problème sur Internet, c’est qu’on trouve tout et rien et les idées sont éclatées. Il n’y a pas vraiment de site qui regroupe toutes les informations. » Le but de Pipoldoo est donc de centraliser les bonnes idées pour les faire partager aux internautes. Toutes les idées sont acceptées. Celles qui nous sortent de la tête ou celles qu’on trouve sur Internet.

Cela fait environ un an que l’entrepreneure havraise travaille sur son concept. Son parcours professionnel ne la destinait pourtant pas à créer Pipoldoo.
Après avoir exercé en tant qu’agent immobilière, Sandra a décidé de changer de voie et d’entrer dans la publicité. En 2002, elle commence donc chez Top Annonces et y restera pendant 4 ans. Elle travaille ensuite dans le cabinet de recrutement Michael Page pendant un an pour enchaîner avec la fonction de Chef des ventes à NRJ Radio, à Dieppe. Ici, son métier consistait à vendre des publicités radio ou à faire de l’événementiel.

« Je voulais revenir au Havre mais comme je n’ai pas réussi à obtenir de mutation, j’ai donc démissionné ». Cette démission a été l’occasion pour elle de se lancer dans son projet Pipoldoo. « Ca faisait des années que je voulais me lancer mais il me fallait une occasion. Ma démission de NRJ a donc été l’occasion. »
photo Sandra CohenPour se faire, elle a été suivie par Créaction qui est une société basée à Rouen et au Havre, qui accompagne les personnes porteuses de projet. Elle a aussi été aidée par la Chambre des commerces et par Le Havre Développement. « Ces structures ont été un vrai soutien car il n’est pas toujours facile d’entreprendre quand on ne connait pas les démarches nécessaires. »

Une équipe de développeurs et un designer l’ont ensuite aidée à créer le site. Pour la petite anecdote, elle souhaitait d’abord l’appeler « Like and do » mais les gens le prononçaient à la française donc elle a opté pour un nouveau nom. « Pipoldoo s’écrit comme ça s’entend ! C’est beaucoup plus simple ! »
Au quotidien, Sandra garde toujours un œil sur le nombre de connexions de son site. Elle procède à la validation des articles trois fois par jour et passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux. « Les réseaux sociaux sont très importants. Ils me permettent de communiquer, de partager des articles et de démarcher des clients. »

Le site de Sandra représente une opportunité pour les professionnels qui veulent cibler leur zone géographique et leur clientèle sur les espaces publicitaires. « Pipoldoo est plus avantageux que Facebook pour les publicitaires car c’est un site public. Même ceux qui ne sont pas inscrits peuvent voir les publications. » En outre, les publicités peuvent apparaître dans la catégorie d’idées qui leur correspond. Les professionnels peuvent également s’abonner comme un particulier et créer une page pour y poster cinq articles par semaine et communiquer avec les consommateurs.
Dans lpiou pioue futur, Sandra souhaite développer son réseau social. Pour le moment, ses activités commerciales sont regroupées en Seine-Maritime mais pourraient être étendues par la suite. « Dans l’idéal, il faudrait que Pipoldoo devienne un réflexe quand quelqu’un a besoin d’une idée ! »

Passez en Mode Digital …
La curation, c’est quoi?